Entraîneur oculaire

Information sur l'AVC

Un accident vasculaire cérébral (AVC),anciennement accident cérébro-vasculaire (ACV),populairement appelé attaque cérébrale ou congestion cérébrale, est un déficit neurologique soudain d'origine vasculaire causé par un infarctus ou une hémorragie au niveau du cerveau1. Le terme «accident» est utilisé pour souligner l'aspect soudain voire brutal de l'apparition des symptômes bien qu'il s'agisse, dans la plupart des cas, d’une affection dont les causes sont internes, liées à l'alimentation ou l'hygiène de vie, notamment.

Épidémiologie

Statistiques de l'ACV:

  • Dans le monde, 10,1 millions de personnes étaient victimes d'un AVC en 1990 et 4,7 millions en mourraient chaque année
  • les projections en 2030 donnent 23 millions d'AVC, 12 millions de morts et 200 millions de personnes avec des séquelles
  • En France, les AVC sont la troisième cause de décès (après l'infarctus du myocarde et les cancers),responsables d'un décès par an pour 1 000 habitants1,2. Elles touchent 130 000 individus13 et font environ 62 000 décès par an
  • Le coût correspond à plus de 4% des dépenses de santé dans les pays développés

Dans l'ensemble, ces statistiques sont valables pour les pays stables et développés. Parmi les individus faisant un AVC, 80% avec une origine ischémique et 20% avec une origine hémorragique (15% comme infarctus cérébral, 5% comme hémorragie méningée) sont recensés. L'accident vasculaire cérébral est la seconde cause de mortalité au niveau mondial (la première dans les pays en voie de développement, la seconde dans les pays développés) et la sixième cause, en termes d'années de handicap. Dans le monde, 10,1 millions de personnes étaient victimes d'un AVC en 1990 et 4,7 millions en mourraient chaque année; en 2010 les chiffres sont passés à 16,8 millions de victimes et 5,9 millions de morts; les projections en 2030 donnent 23 millions d'AVC, 12 millions de morts et 200 millions de personnes avec des séquelles. 75% des victimes ont plus de 65 ans et les hommes sont plus exposés que les femmes mais les AVC progressent chez les moins de 65 ans en raison des modes de vie (sédentarité, malnutrition, le facteur du stress est également évoqué). L'AVC est qualifié de pandémie par l'OMS dont la projection est la suivante: augmentation de l’incidence des AVC passant de 16 millions en 2005 à 23 millions en 2030; augmentation de la mortalité de 5,7 à 12 millions durant la même période.

En France, les AVC sont la troisième cause de décès (après l'infarctus du myocarde et les cancers),responsables d'un décès par an pour 1 000 habitants. Elles touchent 130 000 individus et font environ 62 000 décès par an

L'accident vasculaire cérébral est la première cause de handicap acquis et la seconde cause de démence15. 25 % des individus actifs frappés d'un AVC pourront un jour travailler à nouveau. L'âge moyen de survenue est de 68 à 70 ans, mais un AVC peut se produire à tout âge et les jeunes sujets (moins de 45 ans) constituent 10 % des infarctus cérébraux (AVC ischémique seulement). Ils représentent la majorité des causes d'hémiplégie (paralysie d'un côté) récente. 25 % des victimes d'AVC ont moins de 55 ans et après 55 ans, le taux d'incidence est multiplié par deux tous les dix ans. 


Fréquences annuelles en Suisse:

En Suisse, environ 16'000 patients sont victimes d'un accident vasculaire cérébral chaque année. L'AVC cérébral est la troisième cause de décès dans les pays industrialisés, la deuxième cause de démence, la principale cause d'invalidité à l'âge adulte et la plus fréquente des maladies neurologiques potentiellement mortelles. En plus de l'accident vasculaire cérébral (AVC) de chaque patient, l'AVC entraîne d'énormes coûts de santé. Une personne atteinte sur quatre reste handicapée et n'est plus capable de mener une vie autonome.


AVC

Causes

  • Embolies artérielles causées par des caillots sanguins
  • Thrombose des vaisseaux veineux
  • Contraction vasculaire due à la vasoconstriction
  • Déchirures vasculaires: spontanées ou dues à l'hypertension artérielle, par exemple
  • Saignement spontané en cas de coagulation sanguine perturbée
  • Hémorragie sous-arachnoïdienne, hématomes sous- ou épidurale

Symptômes

En signe d'accident vasculaire cérébral, plusieurs symptômes peuvent apparaître soudainement et, selon la gravité de la maladie, en même temps:

  • Troubles de la vision d'un œil ou des deux yeux (éventuellement dilatation unilatérale de la pupille)), dégradation du champ visuel (hémianopsie homonyme), Double vision
  • Missing perception of a part of the environment or one's own body (Neglect)
  • Étourdissements, nausées, vomissements, troubles de la démarche, déséquilibre ou trouble de coordination (taxie)
  • Engourdissement
  • Paralysie ou faiblesse du visage, du bras, de la jambe ou de la moitié du corps
  • Troubles de la confusion, de l'expression orale ou verbale, de l'écriture ou de la compréhension.
  • Céphalée grave sans cause apparente en cas de déraillement de la tension artérielle
  • Dysphagie
  • Troubles de l'orientation

Prévention

Selon le guide de prévention de l’accident vasculaire cérébral édité en 2011 par l’American Heart Association, les personnes ayant de saines habitudes de vie réduisent de 80% leur risque de subir un premier AVC par rapport à celles qui négligent les facteurs de risque.

  • Ne pas fumer;
  • Éviter les excès d’alcool;
  • Trouver le moyen d’intégrer des activités physiques dans son quotidien;
  • Maintenir un poids santé. Pour calculer votre indice de masse corporelle (IMC),faites notre test;
  • Faire de bons choix alimentaires : l’alimentation influe sur plusieurs facteurs de risque d’AVC.
    Des chercheurs ont passé en revue 375 études parues entre 1979 et 2004 afin de cerner le type d’alimentation qui contribue le mieux à prévenir les AVC3. Selon leurs analyses, une alimentation pauvre en sel (moins de 1 150 mg par jour) et riche en potassium et en magnésium abaisse la tension artérielle et, de ce fait, contribue à prévenir les AVC. Une alimentation riche en fruits et en légumes fournit généralement des quantités adéquates de potassium. Les céréales entières, les noix, les graines, les légumineuses et les légumes à feuilles vert foncé sont de bonnes sources de potassium. Les études montrent que les personnes qui consomment environ 10 portions de fruits et de légumes par jour, qui privilégient les céréales à grains entiers et qui mangent de 1 à 2 portions de poisson gras par semaine courent moins le risque de souffrir d’un AVC.
    Pour ce qui est des régimes, il a été démontré que les DASH (Dietary Approaches to Stop Hypertension) et le régime méditerranéen aident à prévenir l’hypertension de façon efficace3. Pour en savoir plus sur le régime DASH, consulter la fiche Hypertension;
  • Apprendre à mieux affronter le stress;
  • Changer de méthode contraceptive si c’est nécessaire. Les femmes de plus de 35 ans qui prennent une pilule contraceptive et qui sont considérées comme à risque (parce qu’elles fument ou parce qu’elles ont une tension artérielle élevée…) devraient opter pour une autre méthode contraceptive, comme un dispositif intra-utérin ou une pilule qui ne contient que de la progestérone.


Autres informations:

Sources: Wikipedia, Swissneuro, cdc.gov, passeportsante.net
Veuillez attendre
Veuillez attendre...
demandpull1
demandpull2
demandpull3
demandpull4